Search on Fanatic Climbing
Big Wall Royaume-Uni-Irlande / UK-Ireland Trad

The Quarryman pour Caroline Ciavaldini – The Quarryman climbed by Caroline Ciavaldini

Caroline Ciavaldini est actuellement de retour aux affaires Outre-Manche. Elle vient de répéter aujourd’hui la grande-voie mythique du pays de Galles “The Quarryman” E8 7a à Twll Mawr (Llanberis). Cette classique ouverte par Johnny Dawes dans les 80’s et  médiatisée dans son film Stone Monkey propose 4 longueurs très techniques partiellement équipées. Le crux est en 3ème longueur, “The groove”, une cheminée anti-conventionnelle complètement équipée mais particulièrement engagée  où seule la contorsion permet d’avancer ! Caroline avait ce projet en tête depuis 3 ans mais n’avait pas eu le courage d’enchaîner l’impressionnante longueur clé. C’est désormais chose faite pour la première féminine de la voie !

Voici son commentaire :

“Déjà entendu le nom de cette voie ? « The Quarryman » ? Si je vous dis « une grande voie de 100 m au max, 4 longueurs dans une carrière d’ardoise en Pays de Galle, cotée E8 7a… ça ne vous avance pas plus, n’est-ce pas ?
Comment vous raconter toute la fantaisie de la culture grimpe british ? On vous a parlé de Trad, cette grimpe dangereuse sur coinceurs, et on vous a parlé de dalle, en Granite.
Mais comme le haggis, les britanniques en gardent encore sous le coude… Alors voilà une idée bien folle : faire de la dalle dans des anciennes carrières (creusées à la main et à l’explosif), sur de l’ardoise, cette pierre noir, ultra lisse, si lisse qu’elle est parfaite pour faciliter l’écoulement de l’eau sur les toits ! Alors, là, parler d’adhérence sur un rocher lisse comme du verre, c’est comme de parler du Brexit : ce n’est pas possible
Le Quarryman, donc, est, sans aucun doute, la voie emblématique de ce style de grimpe, une voie devenue culte parce qu’ouverte par le virtuose britannique Johnny Dawes, qui montra à la population grimpeuse dans le film culte « stone monkey » les méthodes très gymnastiques d’exécution du fameux « groove », un dièdre sans prises, où le grimpeur (ou la grimpeuse, de fait ) rampe verticalement, suant sang et eau pour se hisser de …quelques cm.
Rêver du Quarryman c’est une chose, mais la faire cela en est une autre. Voilà une voie au style unique, imprévisible, et si il y a 3 ans j’y pensais, c’était plutôt un rêve, un pari, un « pas cap ». 3 ans plus tard, riche de multiples expériences (dalle en granite, Voie Petit, Trad…) dans lesquelles j’ai du puiser, j’y suis retournée avec des bagages de patience, un mois de libre pour attendre la fin de la pluie, et je sors tout juste de cette voie, la croix en poche. Mais à 33 ans, le terme « croix »… je n’y tiens plus tant. Ce qui m’a plu, c’est le voyage. Ce dont j’ai envie, c’est que vous vous posiez la question : « grimper sur de l’ardoise…tiens tiens, on fait quoi en juin » ?”

crédits photos : Once Uponaclimb et Ricky Felderer / La Sportiva

Caroline Ciavaldini is back to business in UK. She just did the famous multipitch “The Quarryman” E8 7a in Twll Mawr, Lllanberis, Wales. The route has been opened in the 80’s by Johnny Dawes and immortalised in Stone Monkey video. It’s 4 pitches long, very technical, mixed climbing. The key pitch called “The groove” is an awkward chimney, bolted but with long run-outs. Caroline just started projecting “the Quarryman” 3 years ago. It’s the first female ascent of this iconic route ok Wales! 

Here is her comment: 

“In a few years, when I think of the day I did the Quarryman with James belaying me, I will remember this crazy moment where, hands pushing both sides of a glass like groove, I was trying to turn my body around. I nearly did it, realised my shoulder was so much behind my back that I wouldn’t be able to rotate any further, and let go of that hand… fell about 30cm, and stopped, my foot on one side, my ass on the other side… In a million tries, I would never be able to reproduce such a movement. It all went wrong, I should have fallen, but somehow, I didn’t. It took me a few seconds to realise where I was, and I heard James yelling “come on Caro, you can do it, keep on going”… and started moving back up.
Trust your luck, It’ll happen.”

Photo credit: Once Uponaclimb and Ricky Felderer / La Sportiva

And it's done 3years ago I said aloud for the first time"I would like to do the Quarryman " At the time, I had seen that groove that seemed so technical, the route scared me. But the History has made it one of the most famous routes of Wales. Why is the Quarryman so important to me? Johnny Dawes and his legacy to climbing: he was a prodigy of climbing, with his dynamic, daring style back in the 80s. And the name, as an homage to the generations of men who dug up the slate quarries, unaware of the playground they were leaving us. So, I went for the moon. With an over all grade of E8 7a, that giant of a route is indescribable, unique, alive. I had to grow up to do this route, and I am so glad of the path it made me walk. You can see our live reactions on the day on our Story, and promise, I will show you all about this route! @thenorthfaceuk @thenorthface_climb @lasportivagram @wildcountry_official #pureclimbing #quarrywoman #slatequarry #Wales #neverstopexploring #grimpeuses

A post shared by Caro Ciavaldini James Pearson (@onceuponaclimb) on

No Comments Found

Leave a Reply