Search on Fanatic Climbing
Afrique / Africa Bloc / Bouldering

Cameroni ouvre The Smile 8C à Rocklands – Cameroni opens The Smile 8C in Rocklands

Nous sommes allés à la rencontre du grimpeur suisse Giuliano Cameroni au sujet de sa dernière réalisation, la première ascension du highball de “The Smile” 8C à Rocklands fin août. 

– Salut Giuliano, tu viens de faire la première ascension d’un nouveau 8C que tu as découvert à Rocklands et que tu as dénommé “The Smile”. Il a cette particularité d’être assez haut. Est-ce que ce profil (bloc engagé), est quelque chose que tu aimes ou est-ce que c’est ce bloc qui t’a attiré ?

– Non, quand je vois une belle ligne, je veux toujours la faire, peu importe si c’est un highball, une dalle ou dans une grotte. Dans ce cas là, j’ai été particulièrement impressionné, la ligne était tellement parfaite que je devais l’essayer !

– Est-il situé dans l’une des nouvelles zones récemment découvertes?

– J’ai trouvé ce bloc avec Sam Ometz juste au-dessus du camping De Pakhuis. Il y a beaucoup de blocs par là et même si celui-ci est assez imposant, il est caché à l’ombre et pour y arriver, il faut traverser un petit trou : vous ne pouvez pas voir le rocher avant d’être devant !

– À propos de la hauteur du bloc, est-ce quelque chose de naturel pour toi?

– Je ne suis pas particulièrement effrayé par les hauteurs, je deviens plus effrayé quand je n’ai pas de crash-pad ou quand la chute pourrait être dangereuse. Donc, quand je fais un highball, je m’assure qu’il y a suffisamment de pads et si la sortie est particulièrement exposée, je répète toujours les mêmes mouvements plusieurs fois, même s’ils sont vraiment faciles.

– Dans ce bloc, le crux est presque au sommet et quand tu es si haut, laisses-tu de la place pour le hasard ou tu dois cales tout à 100% avant de te lancer?

– J’ai travaillé le bloc encordé jusqu’à ce que je sache exactement quoi faire, puis je commence à ramener les pads. Ce genre de bloc est un peu stressant car vos amis sont là pour vous aider et si vous tombez plusieurs fois, vous sentez que vous perdez votre temps. Je remercie tout particulièrement Shawn Raboutou, Daniel Woods, Nathan Williams, Baptiste Ometz et Stefan Lavender pour leur soutien.

working session in the “Smile”

– Quelle a été ta façon de faire pour résoudre ce bloc? As-tu utilisé une corde dès le début ou as-tu demandé à des amis de venir te parer et de t’aider à apporter suffisamment de pads?

– Il existe deux méthodes pour la dernière partie en fonction des conditions : l’une est de faire un jeter depuis l’oeil vers le haut et l’autre consiste à prendre une intermédiaire avant de jeter à la lèvre. Au début, j’essayais avec le jeté direct, donc j’arrivais toujours jusqu’au dernier mouvement mais je tombais toujours là. Le jeté lui-même était simple et j’arrivais à le faire avec un meilleur pourcentage que la version avec l’intermédiaire, mais en arrivant depuis le bas il s’est avéré que cette méthode était beaucoup plus exigeante. Après avoir finalement trouvé un moyen moins puissant avec l’intermédiaire, il m’a fallu encore quatre essais.

– As-tu trouvé une autre ligne comme celle-ci mais que tu ne peux pas encore faire parce que cela pourrait être plus difficile que “Smile” ? 

– Oui, il y a beaucoup de projets futuristes, surtout en Suisse!

– Tu as étais à Rocklands pendant une grande partie de la saison estivale cette année. As tu découvert de nouveaux secteurs et est-ce un style typique de Rocklands ?

– Oui, nous grimpons dans ce nouveau secteur qui s’appelle Danger Zone. Le style est tout à fait pareil, des bonnes prises dans des des gros dévers sur un super rocher.

As-tu de nouveaux secteurs et projets en CH ou ailleurs pour la saison automne / hiver?

– Oui, je vais grimper en Europe tout l’hiver !

Short talk with Swiss climber Giuliano Cameroni about his latest extreme first ascent in Rocklands, “The Smile”, 8C at the end of August. 

– Hi Giuliano, you’ve just made the first ascent of a new 8C you discover in Rocklands that you’ve called “The Smile”. It has this particularity of being pretty high. Is this profile/high problem, something you like to go for or it just happens that you like the line?

– No, when I see a beautiful line I always want to climb it, no matter if it’s a highball, a slab or a cave. In this case, I was particularly impressed, the line was just too good not to be tried!

– Who did you get to know it? Is it located in one of the new areas recently discovered?

– I found this boulder with Sam Ometz just above the Pakhuis campground. There are many boulders around and although this one is pretty imposing, it’s hidden in the shade, and to get there you have to go through a small hole: you can’t see the boulder until you stand in front of it!

– About the height problem, is it something natural for you to go for?

– I’m not especially scared by heights, I get more scared when I have no pads or when the fall could be dangerous. So, when I climb a highball, I make sure that there are enough pads and, in case the top out is especially exposed, I always repeat the same moves multiple times, even if they are really easy.

– In this problem, the crux is almost at the top and when you’re so high over the deck do you leave room for randomness or you need to have everything 100% before to give it a proper go?

– I worked the problem with the rope until I know exactly what to do, and then I start to bring some pads. These kind of problems are a little stressful because your friends are there to help and if you fall multiple times you feel that you are wasting their time. I especially have to thank Shawn Raboutou, Daniel Woods, Nathan Williams, Baptiste Ometz and Stefan Lavender for the support!

The Smile, 8C

– What was your process to work this problem? Did you use a rope at first or did you ask some friends to come spot you and help you out to bring enough pads?

– there are two methods for the last friction depending part: one is the jump from the eyes to the top and the other consists in hanging on an intermediate before throwing to the lip. In the beginning, I was trying with the jump, so I would always get up to the last move but always fall there. The jump itself was simple and less low percentage than the intermediate way, but coming from the bottom it turned out to be way more demanding. After I finally figured out a less powerful way with the intermediate, it still took me four more tries.

– Have you found some other lines like this but you couldn’t try it yet and couldn’t climb because it could be harder than ‘Smile’

– Yes, there are many futuristic projects, especially in Switzerland!

– Do you have this type of highball as project back in Switzerland?

– There are some highballs, but most of the problems aren’t too bad.

– You’ve been in Rocklands for a big part of the summer season this year, have you discover new area too and is it typical Rocklands style?

– Yes, we are climbing in this new is called Danger Zone, the style there is, are the same, just good holds on steep overhangs with good rock.

– Do you have new area and projects in CH or somewhere else for the fall/winter season?

– Yes, I will climb in Europe the whole winter!

Giuliano in “Monkey Weading” 8C

No Comments Found

Leave a Reply