Search on Fanatic Climbing
Clément Lechaptois The Understanding Magic Wood
Bloc / Bouldering Performances Suisse / Swiss

Clément Lechaptois réalise The Understanding 8C – Clément Lechaptois conquers The Understanding 8C

  • 18/11/2020

Le spot de bloc helvète de Magic Wood réussit bien au couple Thevenet/Lechaptois. Après que Marine a réalisé “New base line” en octobre, c’est cette fois au tour de Clément de perfer avec son 3ème 8C, “The Understanding”, un énorme pavé ouvert par Nalle Hukkataival en 2013 marqué par un jeté esthétique en guise de difficulté principale. C’est la 4ème réalisation du problème après Hakkataival, Jimmy Webb (qui l’avait expédié dans la journée !) et Vadim Timonov. Retour avec l’intéressé.

– Ce bloc est connu pour son mouvement dynamique, est-ce la difficulté principale du passage ? Comment décrirais-tu les sensations nécessaires à réussir ce move ?
Le mouvement le plus difficile du bloc est clairement ce jeté. La main gauche de départ est une toute petite réglette plate qu’il faut bien travailler. La difficulté principale pour moi n’était pas tant d’arriver à atteindre la prise suivante, mais plutôt de continuer à tenir la prise de départ en prenant le ballant. Les formes du bloc créent une sorte de dièdre déversant, et c’est la 3D qui rend le mouvement complexe.

– Décris nous le passage, assez imposant, et le reste du bloc hormis le jeté, un bloc de rêve ?
Oui, le bloc doit fait 6-7 mètres, c’est un vrai highball ! Après le mouvement clé, il faut “gérer” un 8A+/B plutôt technique et physique, les pieds sont plats et il faut s’engager. Ce qui est incroyable et parfait c’est que la réelle difficulté est vraiment concentrée en bas, puis plus on monte, plus les prises sont franches et donc le risque diminue nettement. Un bloc de rêve oui ! On grimpe en suivant toutes les formes du rocher, chaque prise est spéciale.

Photo: Marine Thevenet

– Tu avais déjà essayé dans le passé, qu’est ce qui t’a motivé à t’investir davantage dans ce bloc cet automne ?
Cette ligne est complètement folle, c’est ça qui m’a motivé à l’essayer. A chaque fois que je suis allé à Magic Wood je regardais le bloc et ça me motivait plus que tous les autres blocs. J’ai fait le départ de droite ‘The Knowing’ en mai 2019, qui évite les deux mouvements clés de ‘The Understanding’ (le fameux dynamique). C’était une sorte de préambule pour essayer la ligne complète. Après j’ai quelques fois essayé rapidement le mouvement dynamique pour voir si ça me semblait possible. J’ai finalement attendu un bon moment pour vraiment essayer, dans de bonnes conditions et en forme. Le bloc est tellement spécifique au début que ça n’avait pas beaucoup de sens d’essayer dans de mauvaises conditions. Dès que j’ai vu que j’étais capable de faire le premier mouvement, je n’ai pas voulu lâcher l’affaire.

– Quand est-ce que tu coches un 8C à Bleau 🙂 ? Non sérieusement quel sont les projets que vous avez pour cet hiver si on n’est pas confiné ?
Ahah excellente question ! J’adorerais revenir grimper à Bleau, mais je me fais toujours aspirer dans mes projets en Suisse. Je n’ai pas de projet en particulier en ce moment. C’est un peu dur de se projeter avec la situation actuelle. Je me sens déjà chanceux de pouvoir encore grimper de temps en temps alors je ne demande rien de plus. Si la situation s’améliore j’ai quelques chantiers en cours au Tessin pour l’hiver, notamment à Chironico et Valle Bavona… Sinon j’aimerai explorer un peu plus autour de Chamonix.

– Toi qui a plié beaucoup de blocs durs ces dernières années, quel est pour toi le bloc le plus dur que tu aies réalisé ?
C’est toujours dur de répondre à ça. J’ai beaucoup grimpé dehors ces deux dernières années, et dans beaucoup de blocs durs. Je pense avoir progressé et avoir pris de l’expérience dans le process d’essayer des passages difficiles. Même si ‘The Understanding’ n’est peut-être pas celui qui m’a demandé le plus d’investissement en terme nombre de jours je pense que c’est le plus dur que j’ai fait.

Photo de couverture : Pierre Mellot

Photo: Marine Thevenet

Swiss bouldering place Magic Wood suits very well to the French couple Thevenet / Lechaptois. Marine climbed “New base line” last month, now it’s Clément’s turn to send his project with his 3rd 8C, “The Understanding”, a line opened by Nalle Hukkataival with an aesthetic dyno in the middle as main difficulty. It’s the 4th ascent of the problem after Nalle Hukkataival, Jimmy Webb (in a day!) and Vadim Timonov. Talk with Clément.

– This boulder is famous due to this amazing dyno. Is it the main difficulty of the problem?
The hardest move is clarly this dyno. The left hand is a little slopy crimp that you need to hold perfectly. The main difficulty for me was to continue to stick this hold during the swing. The shapes of the boulder create an overhanging dihedral, it’s the 3D climbing required which adds complexity.

– Describe this massive boulder. What about the line? A dream problem?
Yes, the boulder is 6-7 meters high, a real highball! After the key move, you need to climb an 8A+/B boulder problem quite tehnical and physical, feet are bad and it’s committing. It’s incredible and perfect because the main difficulty of the problem is in the lower part and the higher you climb, better are the holds and lower is the risk. A dream boulder! You climb following all the shapes of the rock, every hold is special.

– You tried it in the past but why did you focus on this one this fall?
This line is crazy, that’s why I wanted to try. Every time I went in Magic Wood I was scoping the line, and the motivation was very high compared to other problems. I did the right start “The Knowing” in 2019 which is skipping 2 key moves to “The Understanding”. It was a kind of introduction before attempting the complete line. I sometimes tried to solve the dyno move, checking if it was doable. I waited for good conditions and shape. This boulder is so specific so it was a wrong way to try it with a bad weather. Since I sticked the key move, I didn’t give up.


– When are you coming in Font for hardcore business? What are your next projects?
Excellent question! I would like to climb in Font, but I’m often motivated by projects in Switerland. I have no current project. It’s hard to project now with this complicated situation. I’m lucky to climb in rare moments so I actually need no more. If situation is improving I have few boulders to do in Ticino, Valle Bavona… And I would like to explore around Chamonix area…

– You climb so many hard boulders these past years… What’s the hardest problem you climb?
It’s always hard to answer to this question. I climbed a lot outside these 2 past years, I tried a lot of hard things. I think I made improvement in my climbing and I took some experience in the hardcore bouldering process. Even “The Understanding” is not the boulder which costs me the most time, it’s probably my hardest problem.


Cover Pic: Pierre Mellot

No Comments Found

Leave a Reply