Search on Fanatic Climbing
Interviews

Interview : Charles Albert

Le jeune ovni bleausard Charles Albert, 18 ans, a ré-ouvert hier la version originelle de « L’alchimiste » 19 ans après Marc Le Ménestrel. Nous sommes allés à la rencontre du phénomène.
(English bellow)
Photos : Neil Hart 

• Fanatic Climbing : Tu viens d’annoncer sur ta page Facebook la ré-ouverture de « L’alchimiste » avec la sortie originelle à gauche, je ne rêve pas ?
• Charles : Oui c’est bien ça. J’ai mis au total 5/6 séances. J’essayais la sortie à droite comme Nalle et Alban mais il y a deux séances j’ai vu Seb Frigault essayer la sortie de gauche légèrement boosté par un pareur. Le crux propose alors un magnifique mouvement en épaule, beaucoup plus joli que la sortie par la droite. Hier j’y suis retourné seul sans pads et je suis tombé sur Kevin Thibaut (ndlr : fort et discret grimpeur bleausard) et Mounir qui essayaient. Je me suis joint à eux et je l’ai réalisé ! Concernant la cotation, je propose 8B+ car je ne trouve pas ça plus dur que « Gecko assis » que j’ai répété l’année dernière. J’ai essayé le départ assis qui rajoute un magnifique mouvement facile. Je n’ai pas enchaîné mais pourquoi pas le refaire prochainement avec le assis, ce serait encore plus joli.

• Fanatic Climbing : Avant, tu semblais grimper pour le fun sans forcément rechercher la performance pieds nus dans des classiques durs en 7C/8A de la forêt, là depuis l‘an dernier tu sembles passer à une vitesse supérieure. Est-ce une volonté de ta part ?
• Charles : Non, pas forcément, c’est venu naturellement de ma part d’essayer des trucs plus durs car quand tu te balades dans les Big 4 et autres au bout d’un moment tu t’ennuies donc j’ai décidé de faire autre chose et tester des challenges plus ardus. J’ai réalisé notamment « La pierre philosophale  (ndlr : très dur 8B peu répété à Envers d’Apremont) deux fois cet été. A la fin de l’année, j’ai essayé « La valse aux adieux » 8C traversée car Maël Bonzom m’a montré ce bloc. Je me suis dit que j’allais tenter la version courte en 8B mais comme je l’ai fait en 2 ou 3 séances et que je m’emmerdais j’y suis retourné 2 séances supplémentaires pour la version 8C. C’est un bloc à friction, tu as besoin de collante pour pouvoir réussir.
• Fanatic Climbing : D’où est venue cette idée de grimper pieds nus ?
• Charles : Je ne me rappelle plus exactement. J’ai vu des films de Patrick Edlinger et cela m’a inspiré. Cela fait 3 ou 4 ans que j’ai commencé. Personnellement je trouve que l’escalade est beaucoup plus intéressante pieds nus, ça fait un truc à travailler en plus. Avec les chaussons, tu as juste un angle à travailler par rapport au rocher dans ta pose de pieds. Pieds nus, tu optimises tout. Tu dois savoir si tu dois arquer ou pas avec tes orteils, tu dois réfléchir sur comment précisément tu poses tes doigts de pied sur chaque prise, comme quand tu travailles tes prises de main. Comparé à la grimpe avec chaussons, tu dois être beaucoup plus attentif à ce que tu fais. Tu as des meilleures sensations de grimpe je trouve. En plus tu n’as pas les pieds serrés dans tes chaussons ni les pieds qui puent ! (rires)
 • Fanatic Climbing : Il paraît que tu as un projet extrême pas loin d’aboutir en forêt. Parle-nous de ce passage.
•Charles : C’est très dur, c’est un toît de 6 mouvements qui finit dans un bleu. Je suis tombé 3 fois au retour de ballant avec la main gauche qui zippe. Cela doit être autour du 8C. J’ai aussi un autre projet à Bouligny, mais chut…
 • Fanatic Climbing : Tu as eu l‘occasion d’essayer dernièrement « Le pied à coulisse », le 8C+ de Guillaume Glairon-Mondet. Raconte-nous.
• Charles : J’ai essayé en partant debout car le départ assis ne m’inspirait pas trop. J’ai tenté de bloquer en statique pour aller chercher le haut du bloc. J’y étais presque mais je n’ai pas fait ce mouvement. Derrière, le rétablissement décrit par Guillaume comme le crux me convient davantage. Mais ce bloc ne m’a pas trop plu, j’étais venu au rocher Gréau pour essayer les classiques « Tigre et dragon » et le « toît du Gréau ». J’y retournerai à l’occasion mais une fois que j’aurai fini les autres projets, ce n’est pas ma priorité.
• Fanatic Climbing : Suis-tu un entraînement structuré ?
• Charles : De temps en temps je passe à la salle de mon club à Avon et j’ai déjà dû aller 3 ou 4 fois à la salle fédérale Karma. Je ne peux donc pas dire que je m’entraîne vraiment en indoor ! Le seul entraînement que je fais à proprement parler ce sont des assouplissements. Et grimper dehors en forêt !
• Fanatic Climbing : Paradoxalement, tu te mets à la compétition de bloc en chaussons. Quel est ton projet avec l’escalade à long terme ?
• Charles : Ben je suis jeune j’ai seulement 18 ans, j’ai commencé l‘escalade depuis tout petit avec mes parents. J’ai eu mon BAC S l’an dernier et là j’ai abandonné des études à la fac de linguistique car cela ne me plaisait pas. Je ne fais que grimper depuis quelques mois et je me rends compte petit à petit que je suis doué pour l‘escalade et je voudrai bien devenir pro et en vivre donc je me dis que faire de la compétition peut aider, de manière à devenir plus connu. Idem, je grimpe exclusivement à Bleau et n’ai pas encore eu l‘occasion de partir sur les grands spots de bloc qui me motivent à travers les vidéos que j’ai pu visionner. Cela viendra je pense !
———————————————————————————————————-
ENGLISH VERSION
Interview : Charles Albert, the young Font phenomenon who climbs barefoot
Charles Albert, an 18 year old Font local, yesterday repeated the original version (left exit) of “L’alchimiste” in Apremont, 19 years after Marc Le Ménestrel. Fanatic Climbing have had the opportunity to join him to hear the news direct.
 
• Fanatic Climbing : You just posted on your facebook page that you climbed « L’alchimiste » left original exit – barefoot! Am I dreaming ?
• Charles : No, you aren’t dreaming! I did 5/6 sessions on the boulder overall. I was trying the right exit as Nalle and Alban and 2 sessions ago, I saw Seb Frigault trying the left exit with this superb shoulder move. He was trying the move with a little bit of supports from a spotter and it looked so nice so I wanted to try it this way because it is nicer than the right version with the mantle. Yesterday, I was climbing alone without pads and luckily I met Kevin Thibaut and Mounir (strong but low profile Font locals) who were trying it. I joined them and I managed to send it on my first real session trying the left version. Regarding the grade, I would say for me it’s not harder than “Gecko assis”, the 8B+ I did barefoot last year… I also tried the sit start of “Alchimiste” which adds an easy but beautiful move but doesn’t change the difficulty. I have not done the sit-start version but I will come back and try to send the whole thing because it makes the line even more beautiful !
  • Fanatic Climbing : Before you seemed to be happy playing on the 7C/8A problems in the area for the fun. Now it looks like you are taking on more serious problems with a focus on succeeding in really difficult problems barefoot. Is it a deliberate shift ?
• Charles : No, not really. It came about in a natural way. When you are able to walk up the big 4 or other hard classics it becomes a little bit boring to stay at the same level. So I decided to try some barefoot extreme ascents, some real challenges for me because my level was improving. For example, I did “La pierre philosophale” (editors note: a hard 8B with very few repeats) twice this summer. At the end of 2015, Mael Bonzom showed me “La valse aux adieux” the 8C traverse in Rocher Canon. After 2 or 3 sessions I was able to send the short 8B version. As I didn´t know what to try next I started trying the long 8C traverse version, and 2 sessions after I did it. It’s a friction dependent boulder, it must be the right conditions if you want to have any chance!
 
• Fanatic Climbing : How did the idea to climb barefoot come about ?
• Charles : I don’t really remember. I watched inspiring films of Patrick Edlinger, and 3 or 4 years ago, I started to try it. For me climbing is better barefoot because the footwork is harder. With climbing shoes, you have just to find the right angle to get the friction on the foot hold. Barefoot, you must choose whether to crimp with your toes or not, you need to be precise with the position of your toes in the foothold like you do with your fingers on handholds. So for me it’s more focused and more complete. This is this game that I love. Climbing shoes suck! Barefoot your feet aren´t squashed and they don´t smell !
  • Fanatic Climbing : I´ve heard you have an extreme project in the forest. Tell us more about this problem.
• Charles : It’s very hard, it’s a 6 moves roof which finishes via a blue circuit boulder problem. I fell 3 times in the last left hand swing which slipped off…close. I think it´s 8C. I have another project in Bouigny, but shhh!
 
• Fanatic Cimbing : I heard that you have tried recently « Le pied à coulisse », Guigui’s 8C+. What can you tell us about this?
• Charles : I tried the stand start because the sit start didn’t really inspire me. I was close to sticking the top lip using a static version instead of the dyno crux with the left hand. After that the mantle that Guillaume described as the crux suits me quite well so I think I have a chance. But I don´t like the boulder that much. I was at this area, Rocher Greau,  trying some classics 8a´s like « Tigre et dragon » and « Le toît du Gréau”. I might go back if the occasion arises but after I´ve finished some other projects – it´s not my priority.
Fanatic Climbing: Are you following a specific training plan?
• Charles : Sometimes I go to the little gym belonging to my club in Avon near Fontainebleau and I have climbed 3 or 4 times in the Font Karma gym. That’s all. So I can’t claim that I’m training in indoors to improve my climbing level! The only thing I specifically do as part of training is stretching. And climbing outside in the forest…
 
• Fanatic Climbing : Paradioxically you recently appeared in indoor boudering competitions around Paris and climbed with climbing shoes! What is your long term aim in climbing ?
• Charles : I’m young, only 18 and I started climbing very young with my parents when I was child. Last summer I finished my baccalaureate. I started language studies at the university but it didn’t captivate me so I decided to stop. More over I hardly had any time for climbing. I realized then that I was quite good at climbing barefoot, so I decided to dedicate my time to my hobby. I would like to be a professional climber in the future, to live more my passion so I decided to try some competitions to be a bit more known. So far I´ve only climbed in Font and I want to travel too to some of the other world class bouldering places that I have seen in videos and that make me dream. It will happen in the future, I hope !
Photos : Neil Hart 

No Comments Found

Leave a Reply