Search on Fanatic Climbing
Allemagne-Autriche / Germany-Austria Falaise / Sportclimbing Interviews Performances Sud Est-Alpes / South East-Alps

Interview : Alex Megos et Bibliographie 9c – Interview: Alex Megos about Bibliographie 9c

  • 08/08/2020

Nous avons posé quelques questions à Alex Megos suite à la réalisation de son projet Céüsien, “Bibliographie”, deuxième proposition en 9c de l’histoire de l’escalade. Voici en exclusivité ses réponses.

– Peux-tu décrire les difficultés de la voie, le crux, la section du haut ?
Je dirais que la voie se décompose en 3 sections. La première partie, qui précède le crux, doit tourner autour de 8b+ avec de grands mouvements sur bonnes prises. Puis vient la section bloc du milieu qui tient en 4 mouvements. Et pour ça, la difficulté doit se situer autour du 8A+ bloc. Après ce crux il faut encore grimper l’équivalent d’un 9a jusqu’en haut, majoritairement sur des trous et des réglettes.

– Quand est-ce que tu as essayé pour la première fois ? Comment c’était ?
J’ai essayé ce projet en 2017 pour la première fois. Cette année là je l’ai essayé 6 jours durant et j’ai su que c’était possible. Dès lors, j’étais super excité à l’idée de revenir l’essayer parce que la voie et les mouvements qu’elle propose ainsi que le lieu sont incroyables !

Combien de trips auras-tu mis, comment s’est passé le processus ?
Au total, je crois que j’ai passé 6 ou 7 séjours à essayer cette voie. Le plus long de ces séjours a duré un mois et le plus court seulement trois jours entre deux coupes du monde en 2018. Mais en général j’y passais plutôt deux semaines. J’ai commencé à mettre de vrais essais d’enchaînement en septembre 2017 mais je n’ai alors jamais réussi à enchaîner la section bloc du milieu. En 2018 je suis revenu à Céüse deux semaines après avoir enchaîné “Perfecto Mundo” (ndlr, 9b+) mais je me sentais assez fatigué de mon séjour espagnol et ça n’a donc pas été un super séjour. Ensuite, j’aurais aimé y retourner après les Championnats du monde d’Innsbruck mais je me suis alors blessé au niveau d’un fléchisseur de la hanche et j’ai dû rentrer chez moi pour être opéré. En 2019 j’ai été occupé par les compétitions. Après m’être qualifié pour les JO aux mondiaux de Hachioji, j’ai immédiatement prévu un voyage vers Céüse mais je me suis rompu une poulie lors du dernier jour de compétition, ce qui m’a finalement empêché de m’y rendre. Finalement, avec la situation liée au coronavirus et l’annulation des compétitions cette saison, j’ai enfin eu le temps nécessaire pour essayer ce projet dignement. J’y suis retourné pendant deux semaines en juin 2020 lorsque les frontières ont rouvert, histoire de voir comment je me sentais dans le projet. Puis je suis rentré à la maison pour m’entraîner pendant deux semaines, et je suis finalement revenu à Céüse en juillet.

– Quand as-tu su que tu étais proche de faire ?
J’ai su que j’étais proche de la réussite lorsque j’ai réussi la section bloc du milieu pour la première fois dans l’enchaînement ; environ une semaine avant de faire la voie.

– Un mot sur la cotation ? C’est plus dur que “Perfecto Mundo” ?
Ça m’a paru clairement plus dur que “Perfecto Mundo”. C’est toujours difficile de se prononcer au sujet des cotations car elles sont tellement subjectives. De plus, je suis le seul à avoir essayé la voie, ce qui ne m’aide pas. Malgré tout, mon sentiment est que c’est une cotation au-dessus de “Perfecto Mundo”.

Quel est ton prochain projet en escalade sportive ?
Pour être honnête, je ne sais pas quel sera mon futur projet. Ça dépend un peu des restrictions sur les voyages qui risquent d’évoluer dans les mois à venir en fonction de la situation du coronavirus.

Photo : Ken Etzel

We asked to Alex Megos few questions after the send of his super project in Céüse, “Bibliographie”, second 9c proposition of climbing history. here are his words!

– Can you describe the difficulties of route, the main crux and the upper section?
I would say the route breaks down into 3 sections. The first part up to the crux is about 8b+ with big moves on good holds. Then there is a boulder problem in the middle consisting of 4 moves. I would say the difficulty of the boulder is around 8A+. After the boulder problem you still have to climb a 9a to the top with a lot of moves on pockets and crimps.

– When did your start to try it for the first time? How was it?
I first tried the project in June 2017. Back then I tried it for about 6 days and I knew it was possible. Already back then I got super excited to try it again because the route, the moves and the location are amazing!

– How many trips for this line, how was the process?
In total I think I spent 6 or 7 trips on this route. The longest trip was one month and the shortest trip was 3 days between the world cups in 2018. I usually spent 2 weeks per trip though. In September 2017 I was giving it send tries for the first time, but never passed the boulder problem in the middle. In 2018 I came to Ceüse two weeks after sending Perfecto Mundo and I still felt very tired from Spain, so that trip was not very good. I wanted to go again after the World Championships in Innsbruck in 2018 but I ruptured my hip flexor, so I had to go back home to get surgery. In 2019 I was very busy with the comps. After qualifying for the Olympics at the World Championships in Hachioji I straight away made plans to go to Ceüse but ruptured a pulley on the last day of the competition which didn’t allow me to go. With the Corona situation and the cancelation of the comps I finally had the time I needed to properly try the project again. I went there in June 2020 for two weeks after the borders were open again to see how it goes on the project. Then I went back home for two weeks to train and returned to Ceüse in July.

Photo : Ken Etzel

– When did you know you were close on it?
I knew I was close on it after passing the boulder problem in the middle for the first time, about one week before the send.

– A word about the grade? Harder than Perfecto Mundo?
It definitely felt harder than Perfecto Mundo to me. It’s always hard to say anything about grades since they are so subjective. And being the only one who has tried it doesn’t make it easier. My personal feeling though is that it’s a grade harder than “Perfecto Mundo”.

– What’s your next sportclimbing project?
I don’t really know what my next project is to be honest. It depends a little bit if there will be more travel restrictions in the next months due to the Corona virus…

Fanatic would like to deeply thank Alexander for answering so quickly to our interview, despite a lot of other requests as we can imagine. A pro athlete with a capital B, not only on the wall.

1 Comment

  • Reply
    Vidéo: Seb Bouin sur les colos en albanie - Coaching Grimpisme

    […] Alex Megos qui réussit le probable 2ème 9c de l’histoire à Céüse. Je cite: “Finalement, avec la situation liée au coronavirus et l’annulation des compétitions cette saison,…“ Nous pouvons aussi évoquer la compétitrice italienne Laura Rogora et son premier […]

Leave a Reply