Search on Fanatic Climbing
Lechaptois Fionnay
Bloc / Bouldering Performances Suisse / Swiss

Marine Thevenet et Clément Lechaptois en forme à Fionnay – Marine Thevenet and Clément Lechaptois crushing Fionnay (+interview)

  • 02/11/2022

10 minutes ! C’est la durée qui s’est écoulée entre les dernières grosses croix de Marine Thevenet et Clément Lechaptois, qui viennent de réaliser coup sur coup leurs projets respectifs de l’année à Fionnay (Suisse), leur spot de bloc fétiche. Marine empoche d’abord la 4ème ascension de “Compass North” 8B+, un bloc ouvert par Clément que Daniel Woods a réalisé flash il y a peu. C’est son second 8B+ bloc : Marine avait réalisé “New Base Line” il y a 2 ans. Quelques minutes plus tard, c’est au tour de Clément qui parachève un chantier vieux d’une bonne année avec une répétition de “Fuck The System” 8C+, un vieux projet de Dave Graham libéré l’an dernier par Shawn Raboutou. C’est son premier 8C+ bloc et la 3ème ascension du bloc (Dave Graham l’a aussi répété cet été). Nous avons naturellement posé quelques questions au couple suite à cette séance qui restera dans les annales !

– Marine, peux- tu décrire les difficultés de “Compass North” ?
Le crux du bloc est un grand mouv’, même pied même main pour aller chercher une petite réglette main droite puis un griffé de pied pour aller chercher une réglette (correcte) main gauche ; puis… prendre le plus petit ballant possible pour viser (doucement) un bi en épaule ; une fois ces quelques mouvements réalisés le bloc continue sur un passage physique moins dur jusqu’au dynamique final !
C’est une section dure assez longue au final car il faut gainer longtemps et prendre du temps afin de trouver les bonnes positions de corps !

– Un bloc ouvert par Clem, cela a dû grandement te motiver ! Comment s’est passé le travail ?
Carrément ! Cela apporte une motivation supplémentaire que le bloc ait été ouvert par Clém ! Au final on fait rarement les mêmes méthodes mais ça m’a beaucou aidé de connaître ces sensations dans le bloc et les petits “tricks” qu’il a trouvés pour bien prendre les prises. J’ai commencé à essayer la partie haute du bloc qui est sur bonnes prises car j’avais une poulie et je ne pouvais pas arquer ; en rentrant d’Afrique du Sud, j’avais les poulies bien solides pour essayer le crux ! Du coup j’ai essayé le départ haut du bloc que Sam Weir a ouvert (ndlr : “Zima blue” 8B) et je l’ai fait rapidement, ce qui donnait un peu d’espoir pour “Compass North” ! Mais… ça m’a quand même pris du temps de rajouter quelques mouvements de préfatigue à “Zima blue”.

– C’est ton second 8B+ bloc, plus dur que “New Base Line”, en tout cas pas le même style ?
Je ne sais pas si c’est plus dur ou plus facile… je pense qu’intrinsèquement le crux de “Compass North” est plus dur mais que l’enchaînement de “New base line” est plus aléatoire…
Une fois le crux de “Compass North” calé on l’apprend vite et on progresse dans le ballant et en force de doigts. Du coup l’enchaînement peut vite faire (sauf si on tombe dans les bacs ! Ce qui m’est arrivé aha)
Dans tous les cas, j’accorde assez peu d’importance à la cotation ! C’est toujours chouette pour l’égo de faire un 8B+ mais j’ai mis plus de temps à faire des blocs côtés plus faciles… Quand on fait 1,54m les cotations sont plus des repères que des chiffres à atteindre.

– D’autres projets helvètes dans le viseur ?
Oh oui il y en a plein ! La saison du Tessin commence ! J’ai des projets inachevés de l’hiver dernier et de nouveaux à essayer ! Il n’en manque pas ! Il faut juste arriver à trouver un peu de temps pour s’y consacrer pleinement !

Marine
Marine – Compass North 8B+, Fionnay

– Clément, peux-tu décrire “Fuck the system” ?
Le bloc commence complètement en toit, puis se redresse à 55°. Un bon panneau !
La séquence de mouvements fait une quinzaine de mouvements jusqu’à un bac puis une sortie facile. La partie dure du bloc est concentrée entre le second et 7ème mouvement, ensuite il faut résister gérer environ un 7C+ (la fin de “Foundation’s Edge”) jusqu’au fameux bac.
Les prises du crux sont parfaites, des règles justes crochetantes pour que ce soit possible, mais suffisamment plates pour que les gainages soient vraiment exigeants.
Le mouvement clé est un gros dynamique hyper puissant. La difficulté est qu’il faut arriver le plus frais possible à ce mouv’ alors qu’on a déjà 6 mouvs dans les bras dont 3 vraiment difficiles où il faut gainer et contrôler autant que possible.
En gros il faut réaliser le début parfaitement pour avoir une chance de faire le mouv’ dynamique…

– Tu annonces avoir été proche au moment de la première ascension de Shawn, qu’est ce qui t’a manqué à ce moment-là ?
J’ai commencé à essayer quand Shawn travaillait le bloc aussi, du coup on a mis quelques sessions ensemble et j’étais là quand il l’a fait. Ensuite j’ai continué à essayer et je suis tombé pas mal de fois au dernier mouv’ dynamique (c’est aussi le mouv’ le plus dur du bloc).
Donc en gros j’étais proche et peut être loin à la fois car le mouvement est aléatoire et je n’étais peut être pas assez constant même intrinsèquement.
Du coup en revenant au printemps, même si le bloc était en mauvaises condis je me suis appliqué à maîtriser le plus possible ce mouv et l’enchaînement des 3 derniers mouvements ensemble. C’est devenu ma routine de fin de chauffe.
Finalement j’ai pas eu de bon créneau de condis donc j’ai attendu l’automne patiemment.
Il y a eu pas mal de pluie mais je suis revenu de temps en temps entre les averses pour que les mouvements restent familiers. Je me suis aussi préparé du mieux possible à la salle et à la maison.

– Attendre si longtemps alors que tu étais proche doit être dur dans la tête !
De séance en séance ça allait de mieux en mieux alors j’ai juste essayé de bien gérer et ne pas me griller. Finalement une séance j’étais en forme et j’ai mis 3 essais presque parfaits à tomber au crux vraiment bien, et ça a fait au 4eme essai, après avoir vu Marine plier “Compass North” (8b+) 10 minutes avant. C’était une pure session !

– C’est ton premier 8C+ bloc. Le truc le plus dur qu’il t’a été donné d’enchainer ?
Dans la méthode que j’ai fait oui c’est clairement le bloc le plus dur que j’ai fait et de loin. C’est aussi un des bloc les plus amusant que j’ai essayé.

– Tu parles d’une forte émulation qui t’as aidé ?
Les sessions au bloc étaient toujours cool, tout le monde essayait ses différents projets et l’ambiance était positive. Ça me tire toujours vers le haut quand c’est comme ça.
Je déteste les ambiances de compet’ quand je suis dehors, et là c’était toujours détente, peu importe les grimpeurs avec qui j’étais.

– Vous vous êtes établis proche de la Suisse pour davantage y grimper. Qu’est ce qui vous motive à faire autant de bloc en Suisse ?
– Clem : Avec Marine on s’est posés à Annecy car on voulait se rapprocher de la Suisse car c’est là en Europe où il y a le plus de beaux cailloux et où on pouvait grimper toute l’année en ayant un job.
On avait aussi pensé à Bleau qui est un endroit qu’on adore aussi mais si t’as pas un emploi du temps flexible c’est vite compliqué.

Photos : Robin Janvier et coll. Lechaptois

Lechaptois Fionnay 2
Clément – Fuck the system, 8C+, Fionnay

10 minutes! It’s the time between the 2 recent feats of French bouldering couple, Marine Thevenet and Clément Lechaptois. They just completed their respective bouldering projects of the year in Fionnay (Switzerland), their favorite bouldering place and headquarters. Marine has just claimed the 4th ascent of “Compass North” 8B+, a boulder opened by Clément that Daniel Woods recently flashed. This is Marine’s second 8B+ bouldering after “New Base Line” 2 years ago. Few minutes later, it’s Clément’s turn to complete a one year-old project with a repeat of “Fuck The System” 8C+, an old Dave Graham project freed last year by Shawn Raboutou. It’s his first 8C+ boulder and the 3rd ascent of the boulder (Dave Graham also repeated it this summer). We naturally asked the couple a few questions following this session which will stay as a very good memory!

– Marine, can you describe the difficulties of “Compass North” ?
The main crux of the boulder is a long one to a right hand crimp, then stay on your feet, and reach a better crimp with the left hand, take the little swig you can and go to twofinger pocket gaston. When you have climbed these moves, you have an easier physical section to a final dyno. It’s a quite long hard sequence because you need to maintain your body tension during a long periodand to take your time in order to find the good body positions.

– A boulder opened by Clem, a source of motivation for you ? How it went ?
For sure ! It’s bringing more motivation that the boulder was opened by Clem ! We rarely did the same betas so it helped me to know all the feelings in the boulder and all the little tricks he found to correctly stick the holds. I first tried the upper section of the boulder with big holds because I got a pulley broken and I could’nt crimp. After being back of South Africa, my finger was solid again so I could try the crux. I climbed the final section (ndlr : “Zima Blue” 8B from Sam Weir) and it gave me some hope for “Compass North”. But… It took me some time to add this few more moves to “Zima Blue”.

– It’s your second 8B+ boulder, harder compared to “New Base Line” even it’s not the same style ?
I dunno if it’s harder or easier…I think “Compass North”’s crux is harder but the send of « Ne Base Line » is more random. One time you have betas for the crux of « Compass North », you learn quickly and you make improvements in the swing and in the finger strenght, so the send could arrive quickly, even you’re falling with the jugs, like I did aha.
In any case, I give little importance to the grade! It’s always good for the ego to climb an 8B+ but it took me longer to do easier boulders…When you’re 154cm tall, grades are more benchmarks than number to reach.

– Some other Swiss projects in the target?
Oh yes, a lot ! The Ticino season is starting! I got some unfinished business from last winter here, a lot of projects to try ! I just need to find some time to invest into them!


– Clément, could you please describe “Fuck the system”?
The boulder is starting in a complete roof, followed by a 55° overhang. It’s around 15 moves until a jug and an easy top out. The hardest part of the problem is between the second and the 7th move, then you need to resist in a 7C+ part (the end of « Foundations edge » until the jug. The holds of the crux are perfect, small pockets it’s possible to grab, but a litle bit slopy so requiring a lot of body tension. The key move is a powerful dyno. You need to arrive there as fresh as possible because until there you climb 6 moves with 3 difficult ones where it’s hard to save your energy. You need to climb the beginning perfectly in order to have your chance in this dyno move…

– You said you was close when Shawn did the first ascent, which things missed you this time?
I started to try when Shawn was working the boulder too, so we put some sessions in this project together and I was there when he climbed it. I continued to try and fell several times in the last difficult move, the dyno. So I was quite close but may be far, because this move is quite random and maybe it was complicated to do it regularly. I was back this spring, but the conditions were not good, so I learned to master this move and the link of the 3 last moves before even conditions turned worse. It was becoming my warm-up routine. Finaly I didn’t have good conditions so I was waiting this fall. It was raining a lot but sometimes I could try again between some showers, for keeping the muscle memory of the moves. I prepared the best I cana t home and at the gym for this.

– Waiting for such a long time should be hard for your motivation?
Finally, session after session, it was going better and better and I just kept going and not bi tired. Finally, during one session I was in shape and I did 3 perfect goes, falling in the crux but very close to stick the next hold. I di dit at my 4th go, after whitnessing Marine climb « Compass North » 10 minutes ago . A good day!

– It’s your first 8C+. The hardest problem you climbed ?
With the betas I did, yes, it’s clarly the hardest thing I did and by far. It’s too the most playful boulder I tried.

– You were talking about a good emulation that helped you ?
The sessions at the boulder were always cool, everybody was trying different projects and atmosphere was peaceful. It always gives you motivation when it’s like this. I don’t like competition atmosphere when I’m out, and here i twas all the time relax, whatever the climbers who were joining.

– You are both currently living close to Switzerland for bouldering the most you can here. How was your former motivation?
Marine: It’s true that we are living in Annecy for the proximity to Switzerland. Being a lawyer, I had the choice of Paris and Fontainebleau or the Alps; Fontainebleau I had already given at the beginning of my career; hard to imagine when you can only climb on weekends and most of the time… it’s raining!
So we decided to live in the Alps as close as possible to Switzerland! The playground is big in the Alps; Between Bossons, Valais and Ticino, there is plenty to play on all year round! And… the highways in Switzerland are much cheaper than in France!
There is also a very good dynamic in Switzerland; full of people motivated to go climbing outside! There is always a great emulation and a culture of climbing that I really like.

Clem: Yes, with Marine we are in Annecy, we wanted to live close to Switerland because it’s the place with the best rock where we can climb all year while you’re working. We were thinking also to live in Font because we are loving so much this place too but when your schedule is fixed it’s complicated.

Pics : Robin Janvier and coll. Lechaptois

Lechaptois Fionnay

No Comments Found

Leave a Reply