Search on Fanatic Climbing
Bleau / Font Bloc / Bouldering News

Andy Gullsten à Fontainebleau – Andy Gullsten crushing in Font

Après 15 jours en Forêt de Fontainebleau et seulement 4 jours après l’ascension de Giuliano Cameroni, le plus français des grimpeurs finlandais, Andy Gullsten a réussi à son tour “The big Island”, 8C. Il a su faire preuve de ténacité et d’une bonne dose de motivation après un séjour infructueux l’an passé dans le bloc et a su profiter d’une des rares fenêtres de météo correcte de cette saison hivernale.

“The Big Island”, dont la première revient au local Vincent Pochon, devient, dans cette cotation, un des blocs les plus répétés au monde avec une vingtaine d’ascensions. En théorie, on pourrait s’attendre à ce qu’un bloc d’un tel niveau ne se voie pas si souvent dompté, et au vu du nombre de répétiteurs on pourrait aisément croire que le passage n’est pas si dur . Et pourtant, ceux qui connaissent bien Bleau savent que le style d’escalade y est particulier et que certains blocs se jouent sur des qualités très spécifiques. On comprend aussi pourquoi ce bloc attire tant et autant de part le monde quand on découvre la ligne. Car ce flipper déversant avec ses rampes de plats à compresser (où la taille, c’est vrai, est un atout, pour ne pas dire une nécessité…) représente certainement ce qu’il y a de plus emblématique dans l’escalade bellifontaine. De plus, au sommet d’une butte, le problème sèche particulièrement vite et se trouve souvent à conditions l’hiver.

Hier Andy a remis le couvert avec une journée dantesque “Ouroboros” 8A/A+, “Le surplomb de la vallée de la Mée” 8B, “Narcotic direct” 8A+/B, et “Mécanique élémentaire qu’il juge 8B/B+.

Nous avons recueilli la réaction d’Andy après sa réalisation de “The Big island” :

– Les condtions météo capricieuse de ses dernières semaines ont-elles été un problème pour toi pour arriver a faire le bloc?
– Bah en tout cas ca n’a pas trop aidé, sauf peut-être pour trouver les meilleures méthodes.. quand tu peux faire les mouvements que avec une méthode par un temps pourri, c’est souvent cette méthode qui marchera le mieux en commençant du début.

– T’es pas forcément un géant, mais tu n’est pas petit non plus et je me demandais si les mouvement d’envergure t’avais posé problème?
-Je mesure 1m78, donc pas très grand, mais heureusement assez d’allonge pour pouvoir faire les moves dans ce bloc !

– Quelles ont été tes sensations et là où tu t’es senti fort et faible dans ce bloc?
– J’avais souvent des bonnes sensations dans ce bloc. Je bougeais tout le temps dans la bonne direction. Apres chaque séance j’apprenais quelque chose de plus.
Je ne me sentais pas vraiment faible, mais il y a fois ou je ne pouvais seulement pas tenir les prises.. c’est très dépendant des conditions pour ce bloc. Si ça colle pas, c’est ingrimpable.

– Que pense tu du style de ce bloc qui est tout en compression et de la cotation globale?
– J’adore ce style ! C’est très physique mais en même temps délicat.. il faut savoir grimper et pas seulement forcer. Et c’est un des plus dure que j’ai fait.

– A quand le dépard assis ?
– Le départ assis est un énorme projet.. mais je suis certain que ça va se faire bientôt

After spending about 15 days climbing in the notorious forest of Fontainebleau, and a mere 4 days following the success of Giuliano Cameroni, Anthony -aka. Andy- Gullsten also took down the classic The Big Island, 8C. Andy showed quite some tenacity after battling unsuccessfully with the problem last year and dealing this year with a particularly erratic weather.

The first ascent of The Big Island was claimed a few years ago by Vincent Pochon and the problem quickly grew to one the most repeated boulder problems of that level. One might think that a problem that hard may not find a lot of suitors and one may be inclined to think that the reason is the problem is relatively easy (at least for the grade of course). But those familiar with Font know how unique climbing is over there and how it sometimes requires very specific abilities. We believe that the success of The Big Island simply reflects how it appeals to a large number of climbers (undeniably rather those with a large ape-index) because of the unique slopers/compression style involved. This is quite obvious when you stand in front of this striking line of fridge-wrestling-type slopers that have become the epitome of Fontainebleau bouldering. Located at the top of a hill, the problem dries very quickly and is often in very goods conditions during the winter time. 

Yesterday he also did a fantastic day with “Ouroboros” 8A/A+, “Le surplomb de la vallée de la Mée” 8B, “Narcotic direct” 8A+/B, and “Mécanique élémentaire that he thinks around 8B/B+. 

We gathered Andy’s reaction after his Accomplishment:

 The weather conditions of his past days and weeks have been a problem for you to get to do the problem?
– Well, it did not help too much, except perhaps to find the best methods .. when you can do the movements with one method with such bad weather, it is often this method that will work best starting from the beginning.

You’re not necessarily a giant, but you’re not small either, and I wondered if you had a problem with the big span movements?
– I”m 178cm tall, so not very tall, but fortunately enough length to be able to do the moves in this problem!

What were your feelings and where did you feel strong and weak in this ‘The Big Island’?
– I often had good feelings about this problem. I was moving all the time in the right direction. After each session, I learned something more.
I did not really feel weak, but there are times when I just couldn’t hold the holds, it’s very conditions dependent on this problem. If it doesn’t stick, it’s impossible to climb it.

What do you think about the style of this problem it’s all in compression and the overall grade?
– I love that style! It’s very physical but at the same time delicate .. you have to know how to climb and not only to force.
It for sure among the hardest I’ve ever done.

And when for the sit start?
– The sit start is a huge project .. but I’m sure it’ll be done soon!

Photo: Santeri Turkulainen
sdr

Photo : coll. Andy Gullsten

Video : Andy Gullsten

 

No Comments Found

Leave a Reply