Search on Fanatic Climbing
Big Wall Océanie / Oceania

Antarctique : ouvertures de big wall pour Alex Honnold et son équipe – Antarctica: big wall first ascents by Honnold and his teamates

Les alpinistes Conrad Anker, Jimmy Chin, Savannah Cumins, Alex Honnold, Anna Pfaff, Cedar Wright et Pablo Durana ont conclu leur expédition en Queen Maud Land en Antarctique. Pendant l‘expédition, ils ont réussi à gravir pas moins de 13 sommets et à établir 7 nouvelles voies !

Alex Honnold et Cedar Wright ont ouvert une voie de 366m,(5.10+ mais psychologiquement 5.12 d’après  Cedar) sur l’arête Nord du mont Fenris  (2480 m), un pic majeur à l’ouest d’Ulvetanna. Pour l’anecdote, la montagne s’appelle ainsi en référence à Fenris, le plus infâme des loups dans la mythologie nordique. Ils envisagent de nommer leur route “Wolf Hybrid”. Voici le commentaire de Cedar sur la voie: “En haut de Fenris, Alex et moi avons atteint un horrible système de toîts qui semblait infranchissable sans artif. Alex a testé différentes options avant de s’engager dans une traversée de malade le long d’une interminable fissure horizontale. Je laissais filer la corde jusqu’à ce qu’elle arrête de bouger. Le sentiment d’être là haut dans un froid inhospitalier et un mur horrible en Antarctique avec votre partenaire de cordée hors de vue, de portée de voix, ne pas bouger est … bien …c’est très nerveux… “Qu’est-ce qui se passe là-haut? … à quoi ça ressemble?”, je criais à Alex … mais il ne me répondait pas. Dix minutes passèrent, mais cela semblait être une éternité et la corde s’est enfin mise à glisser dans mon système d’assurage. Finalement, j’ai entendu Alex crier … mais je ne pouvais pas le comprendre. Je criais “WHAT?”  Et puis son cri à peine perceptible  m’est parvenu dans le vent avec un message malheureux … “la corde est coincée … suit le Grigri” Les quelques dizaines de mètres qu’avait fait Alex dans une traversée avec un angle important les avaient bloqués, lui et la corde et il ne pouvait donc pas m’assurer jusqu’à ce que je le rejoigne ! Avec 8 kgs sur le dos et la moitié de la corde enroulée et pendante sur moi, j’ai nerveusement entrepris la traversée technique autour de l’arête Nord pour arriver sur la face Est du Fenris verglacée et exposée. Je pouvais me relâcher seulement sur les quelques gros bacs que je croisais tout en sachant que je risquais un énorme et dangereux pendule en cas de chute. J’ai traversé et encore traversé la face via une série de toits qui explose les bras et enfin la corde s’est débloquée et Alex a pu m’assurer pour la dernière section jusqu’au relais. Le sommet était en vue, et toute la terreur s’est envolée, remplacée par le soulagement, l’émerveillement et l’excitation. Alex me dit alors “C’était rude, hein?!”, tout en se dirigeant vers le sommet comme un plongeur nageant depuis les profondeurs. Oui, rude en effet !

Photo: Cedar Wright

Une autre ascension remarquable est celle du Ulvetanna—the “Wolf’s Tooth”— la tour la plus large et la plus connue du massif par Anker and Chin via une nouvelle voie. C’est une face Nord-Ouest plus haute que El Capitan localisée à une centaine de kilomètres au Sud du Pôle. A 3300 mètres d’altitude, une tour très verticale de près de 1200 mètres se dresse ! Souvent tentée mais très peu vaincue, elle a demandé à Anker et Chin toute leur expérience et technique.

Sources : Cedar Wright et la  la page web de l’expédition

Climbers Conrad Anker, Jimmy Chin, Savannah Cumins, Alex Honnold, Anna Pfaff, Cedar Wright and Pablo Durana have concluded their expedition to Queen Maud Land in Antarctica. The expedition managed to climb 13 summits and establish 7 new routes.

Alex Honnold and Cedar Wright established a 366m route (5.10+ or 5.12 psychological grade according to Cedric) on the north ridge of Mount Fenris (2,480 m), a majorpeak of Ulvetanna. The name of the mountain is linked to Fenrir, the most infamous wolf in Norse mythology.They’re thinking about naming the route “Wolf Hybrid.” Here the comment of Cedric about the ascent: “High on Fenris, Alex and I reached an ugly roof system that seemed impassable without aid. Alex probed a few different options before traversing a mad dead sideways out of sight in a horizontal crack. The rope steadily moved out then stopped. The feeling of being high up on an inhospitable cold as hell wall in Antarctica with your partner out of sight and earshot, and not moving is…well…nerve wracking. “What’s going on up there?… how does it look?,” I shouted up to Alex… but he didn’t answer. Ten minutes went by, but seemed like an eon, as the rope creeped glacially through my belay device. Finally I heard Alex shouting… but couldn’t make it out. “What?”I screamed. And then barely perceivable I heard his shout drift to me in the wind with an unfortunate message… “the rope is stuck..follow on the Gris Gris.” Alex’s 80 foot sideways traverse to a hard angle up had paralyzed him with impenetrable rope drag and he couldn’t pull rope to belay me!!! With a fifteen pound pack and half the rope coiled and hanging off off me, I nervously embarked on a run out technical hand traverse around the sharp north edge onto the the exposed and icy east face of Fenris. I was only able to pull in slack on the occasional bigger hold, and risked a huge and unorthodox whipper. I cussed and cursed my way out a series of pumpy tiered roofs and finally the rope became unstuck and Alex belayed me the last tidbit to the belay. The summit was in sight, and all the dread flooded away, replaced by relief, wonder and excitement. “That was wild, huh?!” Alex exclaimed, as I grabbed the rest of the rack and headed to the summit like a diver swimming up from the depths. Yes, wild indeed!”

Photo: Jimmy Chin

Another remarkable climb is the one of Ulvetanna-the “Wolf’s Tooth” – the widest and best-known tower of the massif by Anker and Chin. A north-west face higher than El Capitan located a hundred kilometers south of the Pole. At 3300 meters altitude, it is very steep tower of almost 1200 meters! Often tried but not often reached,  Anker and Chin have used all their experience and technique to establish a new route.

Source: Cedric Wright and the website of the expedition

No Comments Found

Leave a Reply