Search on Fanatic Climbing
Espagne / Spain Falaise / Sportclimbing

Majorque : l’île merveilleuse – Mallorca, the marvellous island

Description générale : Connue pour ses sites de psicobloc très prisés, l’île Majorque n’en demeure pas moins une destination fort sympathique concernant l‘escalade sportive, où le potentiel minéral est loin d’être totalement exploité. En effet, à côté des secteurs historiques de l’île qui ont mis l’escalade sous les feux des projecteurs dans les années 90, de nouveaux sites majeurs sont nés et valent le détour avec vraiment du très beau caillou. Malheureusement de nombreuses falaises se situent sur des terrains privés et les problèmes d’accès font qu’elles demeurent confidentielles. Il faudra se renseigner par le bouche à oreille et sortir du topo si vous voulez grimper sur certains sites majeurs.

Meilleurs secteurs :

  • Fraguel qui, bien qu’assez patiné dans les dévers demeure une base de l‘île avec beaucoup de voies classiques à la hauteur de leur réputation.
  • Port de Soller, pour nous la plus belle falaise côtière de l’île, et un excellent site tout niveau
  • Alaro et son secteur Chorreras pour l’initiation à la grimpe sur colos avec des envolées magnifiques dans le 7ème degré.
  • Es Grau des Ruc, une petite baume isolée au fond d‘un pierrier, fort magnifique et bucolique avec du très beau rocher
  • La Reserva, une gorge truffée de mur et de concrétions située dans une réserve privée. Magnifique mais accès payant et topo par bouche à oreille…
  • Les Perxes, ça penche bien c’est cool, mais ça commence à être patiné et il y a quelques prises taillées
  • Ermita de Betlem, une belle face Nord lichéneuse
  • La cova del diablo et Cala Barques pour le psicobloc demeurent des musts et incontournables.

Voies à faire :

  • “El Vigilant de la platja” 4+, Cala Magraner
  • “El mar de amor” 6a, Port de Soller
  • “Lisa Simpson” 6b+, Gorg Blau
  • “Blobland” 6c, Port de Soller, “Nosferatu”, 6c Muro de Caimari
  • “Ja som five” 6c+ Port de Soller
  • “Tongo Bongui” 7a, Grau des Ruc, “Los ilegales” à La Reserva et les grand classiques de l’île, “Buf !” et “To pa ti” à Alaro
  • “Tabasco” et “Jungle Hop” 7a+, Fraguel
  • “Saps que te vull dir” 7b à La Reserva, “Petit Ropit” 7b à Grau des Ruc
  • “Fe los que puguis” 7b+, Fraguel
  • “Copenhague” et “Air lux” 7c à La Reserva, “Mocos fora” 7c à Grau des Ruc
  • “Vicios y virtudes” 7c+, La Reserva
  • “Goo Goo muck” 8a, Fraguel et “Calladita estas mas guapa” 8a, à Grau des Ruc
  • “Humanoïde” 8a+, Fraguel et “Dakoi” 8a+ à La Reserva
  • “French kiss” 8b, Fraguel et  “Commando Madrid”  8b, Les Perxes
  • “La mision” 8b+, Gorg Blau
Super cocotier en 7a+ à La Reserva

Saison : L’automne demeure un saison idéale pour grimper sur l‘île. L’été indien permet de profiter de bonnes conditions en falaise et l’eau reste encore assez chaude pour permettre le deep-water dans des falaises principalement orientées Sud où il fait nettement moins chaud que l‘été et où il est possible de trouver un peu de collante. Cependant ça grimpe aussi l’hiver et le printemps sur les falaises de l’île grâce à la douceur environnante.

Topo : La dernière édition du topo local date de 2008, elle est épuisée. Le topo le plus complet, Rockfax date de 2016, et est relativement bien fourni. On tient à rappeler que même si Rockfax ne reverse rien aux équipeurs locaux, les topos sont érigés de manière personnelle via des infos issues d’un travail de terrain et il est faux de penser qu’ils ne sont que du pur plagiat.

Où dormir : De nombreux AirbnB sur l’île. Si vous privilégiez le pscicobloc, le mieux est de se rapprocher de la côte Est (Manacor, Port Christo, Santanyi). Si vous privilégiez la falaise, le mieux est de chercher un pied à terre sur l’axe Palma-Inca car les plus belles falaises pour nous sont situées dans les montagnes de la partie Ouest de l’île, dans les contreforts du Puig Major.

Sylvain Favier tient les bis dans “Calladita esta mas guapa”, 8a, un des joyaux de l’île

Manger : De nombreux restaurants touristiques sont sur l’île. On vous recommande à Caimari, Sa Tafona de Caimari, un restaurant-fabrique d’huile d’olive tenu par un argentin fort sympa. A Palma, de nombreuses bodegas dans le centre avec super ambiances tapas assurées !

A côté : le musée Raphaël Nadal, les grottes de Hams et du Drach (Cuevas del Hams y del Drach) à Porto Cristo, plage dans les criques de la côte Est, vélo de route, un des loisirs principaux de l’île, visite de Majorque et de sa superbe cathédrale Santa Maria et du château de Bellver, balade au Cap de Formentor, visite de la cité romaine de Pollença,…

Ambiance à la Cueva del Hams, Porto Cristo

A éviter : On n’a pas trop aimé l’ambiance barrage et ligne électrique du site de Gorg Blau. Cala Magraner, c’est une belle destination carte postale mais l‘escalade n’y est pas si fameuse. Idem à Santaniy et son secteur Tijuana qui est aussi assez survendu. L‘arche d’Es Pontas, pas du tout sauvage en bordure de Cala Santaniy ne vaut pas forcément le détour, la visite nous a vraiment déçu. Si les grimpeurs pro qui essayent pouvaient retirer la stat’ très inesthétique qui pendouille au milieu de l’arche dans la mer, ce serait bien.

Es Pontas

Photos : Mélanie Cannac sauf mentions

Mallorca: the marvellous island

General description : Known for its popular deep water solo sites, Mallorca is also a very nice destination for sport climbing, where the rock potential is far from being fully exploited. Indeed, alongside the historic areas of the island that put climbing here in the spotlight in the 90s, new major sites were born and are worth seeing having really beautiful rock. Unfortunately, many cliffs are on private land and access issues keep them secret. It will be necessary to inquire verbally and to leave the guidebook behind if one wants to climb some major sites.

Es Grau des Ruc : pas dégueu !

Best sectors :

  • Fraguel: Even though quite polished in the overhangs, it remains the base of the island with many classic routes worthy their reputation.
  • Port de Soller: We found this excellent site with any level to be the most beautiful coastal cliff of the island.
  • Alaro and the Chorreras sector for the initiation to tufa climbing with beautiful flights in the 7th grade
  • Es Grau des Ruc:  an isolated small rock at the bottom of a scree, a magic place with very beautiful rock
  • La Reserva, a gorge full of walls and concretions located in a private sector. Beautiful but there is paid access and guidebook obtained by word of mouth …
  • The Perxes, it leans quite a bit, what is really cool, but it starts to be polished and there are some chipped holds.
  • Ermita de Betlem, a nice north facing sector with some lichen
  • The cova del diablo and Cala Barques: these remain the essential sectors for deep water solo.
Secteur 4, La Reserva

Ticklist :

  • “El Vigilant de la platja” 4+, Cala Magraner
  • “El mar de amor” 6a, Port de Soller
  • “Lisa Simpson” 6b+, Gorg Blau
  • “Blobland” 6c, Port de Soller, “Nosferatu”, 6c Muro de Caimari
  • “Ja som five” 6c+ Port de Soller
  • “Tongo Bongui” 7a, Grau des Ruc, “Los ilegales” in La Reserva and classical routes of the island “Buf !” et “To pa ti” in Alaro
  • “Tabasco” et “Jungle Hop” 7a+, Fraguel
  • “Saps que te vull dir” 7b in La Reserva and “Petit Ropit” 7b in Grau des Ruc
  • “Fe los que puguis” 7b+, Fraguel
  • “Copenhague” and “Air lux” 7c à La Reserva, “Mocos fora” 7c in Grau des Ruc
  • “Vicios y virtudes” 7c+, La Reserva
  • “Goo Goo muck” 8a, Fraguel et “Calladita estas mas guapa” 8a, in Grau des Ruc
  • “Humanoïde” 8a+, Fraguel et “Dakoi” 8a+ in La Reserva
  • “French kiss” 8b, Fraguel and  “Commando Madrid”  8b, in Les Perxes
  • “La mision” 8b+, Gorg Blau
La Reserva, secteur a l’Ombra, magnifique ! – La Reserva, secteur a l’Ombra, wonderful !

Season: Autumn remains an ideal season to climb the island. The Indian summer allows to enjoy good conditions on the cliffs, and the water is still hot enough to allow deep-water soloing on mainly south-facing cliffs, where it is more likely to find some good friction than in summer. However, thanks to the mild weather, climbing on the cliffs of the island is possible in winter and spring.

Guidebook: The last edition of the local guidebook is from 2008 and is out. The most complete guidebook Rockfax was published in 2016, and is relatively well completed. It is worth noting that even if Rockfax does not acknowledge any locals, the guidebooks were created by collecting information personally and it is wrong to think that they are only pure plagiarism.

Where to sleep: There are many AirbnBs on the island. If you prefer deep water solo, the best is to get closer to the east coast (Manacor, Port Christo, Santanyi). If you prefer the rock climbing, the best is to seek some pied-à-terre near Palma-Inca, because the most beautiful cliffs are located in the mountains of the western part of the island -in the foothills of the Puig Major.

Food: There are many tourist restaurants on the island. In Caimari, we recommend Sa Tafona de Caimari, a restaurant/olive oil factory held by a very nice Argentinian. In Palma, there are many bodegas in the center – great tapas atmosphere guaranteed!

Nearby: The Raphael Nadal museum, the caves of Hams and Drach (Cuevas del Hams y del Drach) in Porto Cristo, beach in the creeks of the east coast, road bikes, one of the main leisure activities of the island: visit of Mallorca and its beautiful cathedral Santa Maria and Bellver Castle, walk to Cape Formentor, visit of the Roman city of Pollentia, …

To avoid: We did not like the ambiance of the dam and the electricity line of the Gorg Blau site. Cala Magraner is a beautiful postcard destination but climbing is not so great. Santaniy and its sector Tijuana is also pretty oversold. The arch of Es Pontas at the edge of Cala Santaniy, is not at all so wild and not worth necessarily the detour, the visit really disappointed us. It would be cool if any pro climber could pull out the very unaesthetic static rope that hangs from the middle of the arch in the sea.

Panoramique de Cala Barques (Photo : Claire Bresciani)
Baignade à Santanyi (photo : Claire Bresciani)

Photos : Mélanie Cannac (without mentions)

 

4 Comments

  • Reply
    Yan

    Bonjour,

    J’avais entendu dire que l’équipement était vieillissant, les points souvent oxydés à cause de l’air marin … Info ou intox ?

    P.S. Merci pour votre site, il est parfait !

  • Reply
    Pierre Délas

    Bonjour Yohan, l’équipement est vieillissant mais beaucoup de voies commencent à être rééquipées en broches.. Tu trouves du coup un peu de tout. Peu de spits (pê un ou deux points) nous ont paru vraiment en mauvais état dans toutes les voies parcourues (6 personnes de niveau différent) pendant 12 jours sur place. APrès sur ce trip là on est pas trop allé sur les falaises côtières,avec des ancrages pê plus exposés à la corrosion. Mais de toute façon c’est à l’intérieur des terres les plus beaux spots de l’île, auxqeuls on aurait pu rajouter Sa Gubia et S’estret.

  • Reply
    Pierre Délas

    PS : merci de l’encouragement et du mot gentil !

  • Reply
    Mélanie Cannac

    Et je rajouterai, comme un équipeur nous l’a dit, ce n’est pas parce qu’il y a un peu de corrosion que le point est foutu.
    D’après une explication assez scientifique que je n’ai pas retenue, il parait même que la première couche de corrosion protège le point d’une corrosion plus étendue.
    C’est pourquoi il ne faut pas “gratter” la rouille … 😉

Leave a Reply