Search on Fanatic Climbing
Stefano Ghisolfi Erebor, 9b/+, Arco
Falaise / Sportclimbing Italie / Italy Performances

Stefano Ghisolfi libère Erebor, 9b/b+ – Stefano Ghisolfi frees Erebor 9b/+

  • 11/01/2021

Malgré des conditions glaciales, Stefano Ghisolfi est venu à bout de son projet du moment avec la réussite de la ligne “Erebor”, une voie déversante et très puissante qu’il avait équipée en fin de printemps à Arco. Cette voie de résistance est marquée par un furieux double jeté en son milieu et un pas de bloc sommital où Stefano est tombé une dizaine de fois avant de conclure. “Erebor” devient la voie la plus dure d’Italie, un petit cran au dessus de “Lapsus” (9b) à Andonno dont Stefano avait déjà réalisé la première ascension en 2015.

Voici le commentaire de Stefano :

“Cela m’a pris pas mal de temps, mais je l’ai finalement réalisé. “Erebor” n’est plus un projet mais est devenu réel vendredi, avec un temps froid et les doigts gelés j’ai réussi à libérer la première voie que j’ai équipée !

Cela a été un processus assez fou, démarré après le premier confinement, équipé avec l’aide et le perfo de la légende Severino Scassa et essayé pour la première fois en juin.. J’ai immédiatement réalisé que c’était vraiment impossible. Après l’été j’ai commencé les essais mais je n’ai réussi à clipper le relais qu’au début de cette année, après être tombé 10 fois dans les derniers mouvements.

A mon avis, je n’ai jamais grimpé en Italie quelque chose d’aussi difficile, mais je ne pense pas que cela vaille le 9b+ comparé à “Change” ou “Perfecto Mundo”. Donc ma proposition est de 9b/b+, ce qui en fait la voie la plus dure d’Italie et la première ascension dont je suis le plus fier. J’ai hâte que quelqu’un vienne l’essayer et le répéter !  

Dernier point mais pas des moindres, “Erebor” est la variante facile de la voie, et j’ai déjà équipé une version plus dure du projet. C’est une autre histoire, mais je pense que le projet “The Lonely Mountain” serait un bon nom pour celui-là.”

Photo: Sara Grippo

Despite cold conditions and frozen fingers, Stefano Ghisolfi finished his hard project in Arco with the first ascent of “Erebor” 9b/+, an overhanging and powerful route located in Eremo di San Paolo. This resistance route offers a double dyno in the middle and a final bouldery section where Stefano fell 10 times before clipping the anchor. “Erebor” becomes the hardest sportclimbing route of Italy, a little harder than “Lapsus” 9b in Andonno also freed by Stefano In 2015.
Here is he had to say about “Erebor” :


“It took me a lot of time, but I finally did it. “Erebor” is no more a project and became reality last Friday, with super cold weather and numb fingers I was able to climb the very first route I bolted in my life!

It has been a crazy process, begun after the first lockdown, bolted with the help (and the drill) of Severino Scassa and tried for the first time last June, I immediately realized it was nearly impossible. After summer I started trying some attempts but only in the new year I was able to clip the chain, after falling at the last moves more than 10 times.

In my opinion I never climbed in Italy something as hard as this route, but I still think it doesn’t reach the full 9b+ comparing it to “Change” or “Perfecto Mundo”. Therefore my grade suggestion is 9b/+ that makes it the hardest route in Italy and my proudest first ascent, and I’m looking forward someone will come and repeat it soon! Last but not least, this is the “easier” variant of the route, and I already bolted a much harder version. This is another story (but I already thought “The Lonely Mountain” project would be a great name for that one.

Photo : Sara Grippo


1 Comment

Leave a Reply