Search on Fanatic Climbing
Amérique du Nord / North America Il était une voie / Once upon a line

Il était une voie – Once upon a line: Just do it

  • 18/08/2021

Derrière tout passage d'escalade, il y a d'abord une ligne, mais aussi des grimpeurs qui l'ont faite naître. Plongez au cœur de passages de légende avec la rubrique "Il était une voie", un état civil de ces itinéraires qui continuent de fasciner des générations et de façonner notre activité !

Behind every route there is a vision, and the climbers who made it reality. Dive into the history of legendary routes with the section “One upon a line”, a sort of ‘Origins’ of these gems that keep on fascinating us generation after generation, and shaping our passion!

Just do it

   Smith Rock, Oregon USA
   Monkey Face
  Alan Watts, 1989
  Jibé Tribout, 1992

“Just Do it”, située à Smith Rock, berceau de l’escalade sportive aux US, est le premier 8c+/5.14c du sol américain. La voie propose 40 mètres soutenus en plein milieu de la face bien compacte du monolithe de Monkey Face. Jibé Tribout nous raconte l'histoire derrière la première ascension :

“J’ai fait Just do it le 16 avril 1992 (pas sûr pour le 16…). La voie se compose d’un 8a+ teigneux et technique de 20m, suivi d’un repos sur deux réglettes 1,5cm avec deux petits pieds. Après on attaque la partie clé en 8b+, qui monte progressivement en difficulté jusqu’à la fin qui est très rési. J’ai découvert cette voie après avoir fait la seconde ascension (après Allan Watts) de East face of the monkey face, le 8b sur coinceurs qui est sur le pilier de droite, une voie incroyable. Après avoir fait To bolt or not to be, et de nombreuses autres premières (Bad Man, etc…) j’ai commencé à essayer en 1991 et j’ai été tout près de faire, mais des conditions météo très chaudes et une énorme coupure au doigt m’en ont empêché. Après un hiver d’entrainement spécifique, je suis revenu au printemps 92, et ça a fait assez vite, en une dizaine de jours. Le nom, gentiment provocateur était une adresse aux grimpeurs américains (“juste fais-le !” en français) à adopter l’escalade libre sur spits pour faire des voies dures ! L’autre chose est que j’aborais un débardeur Nike de Jordan, ou il y avait le slogan “Just do it”, cela vient de là ! Cette voie à eu un énorme retentissement au USA, de part son niveau, des photos spectaculaires publiées à ce moment, de la couverture de Climbing et du fait que je sois Français!”

“Pour le coté polémique, même si personne n’essayait la voie quand j’ai commencé à m’y investir, Allan Watts avait équipé et un peu essayé et à l’époque les grimpeurs considéraient qu’à partir du moment ou ils avaient équipé, la voie n’était essayable que par eux-mêmes ! D’où un peu de tension avec certains locaux… Après le truc cool, c’est que le soir de ma réussite, le patron de Métolius nous a invités dans le meilleur restaurant de Bend pour fêter ça et que le lendemain, un médecin local passionné d’escalade à fait une grande fête chez lui avec les grimpeurs du coin et on a fêté, bu, consommé beaucoup de substances illicites, et c’était une magnifique reconnaissance de la part du milieu local. Cette voie et cette ascension ont été un des sommets de ma carrière de grimpeur, un des moments ou j’ai été certainement le plus fort. Dans cette fameuse fête, j’ai d’ailleurs gagné le concours de tractions, un peu sous cocaïne c’est vrai, mais en faisant tout de même 80 tractions de suite… Cela reste un joli nombre!”

"Just do it" located in Smith Rock, Oregon, the birth place of US rock climbing, is America's first 8c+/5.14c. The route offers 40 meters of sustained climbing straight in middle of the North East face of the Monkey Face monolith. Jibé Tribout tells us the story of the first ascent:

"I climbed "Just do it” on April 16, 1992 (not 100% sure about the 16th...). The route could be described as hardcore and technical 20-meter 8a+ followed by a rest on two 1.5cm crimps with small feet. After that, you start tackling the meat of it, in the 8b+ range, which gradually increases in difficulty until the end, best described as heavy on power endurance. I discovered this route after making the second ascent (after Allan Watts) of East face of the monkey face, the 8b trad on the right pillar, an incredible line. After doing « To bolt or not to be » and many other first ascents (Bad Man and so on) I started trying “Just do it” in 1991 and I was very close but weather conditions turned very hot and a huge cut on my finger stopped me. After a winter of specific training, I came back in Spring 92 and it went pretty quickly, in ten days. The name, kindly provocative, was a message to American climbers to adopt free climbing on bolts, in order to set hard routes! The other thing is, I loved a Nike tank top from Jordan with "Just do it” on it, it comes from there! This route had a huge impact in the USA, because of its level, the spectacular photos released at the time, the cover of Climbing and the fact that I was French!"

"As for the controversy, even if no one had tried the route when I started, Allan Watts bolted the line and tried it a little bit, and at that time the belief was that a line belonged to their bolter and no one else could have a go. So there was some tension with a few locals ... The cool thing is that on the very evening of my success, the boss of Metolius invited us to the best restaurant in Bend to celebrate and that, the next day, a doctor/climber organised a big party at his place with locals climbers and we partied, drank, consumed a lot of illicit substances, and it was a wonderful moment of reconciliation with the local community. This route and this ascent have been one of the peaks of my climbing career, one of the times I was certainly the strongest. At this famous party, I moreover won the pull-up contest, on cocaine it's true, but clocking 80 pull-ups in a row nonetheless… That's still a pretty number!"

Photo:  Martin Kanurek
Témoignage/Account: Jibé Tribout


 

No Comments Found

Leave a Reply